AccueilFAQMembresGroupesRechercherS'enregistrerConnexion

Susan McGrigan Vide
 

Susan McGrigan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Susan McGrigan

Susan McGrigan

— JOUEUR / JOUEUSE —
Because magic is might


Féminin
Localisation : France
Nb de messages : 88

-------- Profil Détailé --------
Bourse: 100 Gallions
Données:
Expérience:
Susan McGrigan Left_bar_bleue0/0Susan McGrigan Empty_bar_bleue  (0/0)

Susan McGrigan Vide
MessageSujet: Susan McGrigan   Susan McGrigan EmptyVen 4 Fév - 0:18

— IDENTITÉ —



      Susan McGrigan Sans_t15
        Nom : McGrigan
        Prénom : Susan
        Date de Naissance : 29 Mai 1975
        Race : Sorcière
        Camp : Ordre du phénix

— PHYSIQUE & CARACTÈRE —


Susan McGrigan Sans_t18 Susan McGrigan Sans_t16 Susan McGrigan Sans_t17

    Physique :

    On lui a souvent fit qu'elle était une belle femme, mais elle-même possède un regard très négatif sur sa petite personne, aussi elle a horreur qu'on lui fasse des compliments. Pourtant les gens ont généralement raisons. Du haut de ses 1m78 pour tout juste 65 kilos, avec des formes tout à faits correctes, sa silhouette est plutôt harmonieuse, bien qu'elle trouve encore à y redire, trouvant ses jambes trop longues. Elle a hérité des longs cheveux bruns presque noirs et légèrement ondulés de sa mère, c'est une rares choses qu'elle aime bien chez elle et a choisit de les laisser longs. Ils lui arrivent donc jusqu'au bas du dos. Elle ne les attache jamais, ayant un faible pour les laisser flotter librement au moindre courant d'air. Elle a une démarche souple et élastique qui lui donne parfois de glisser plus que de marcher.
    Son visage est d'après elle trop long, avec un front large. Mais ce que l'on voit en premier ce sont ces yeux. Elle les tiens de la famille de son père qui les ont presque tous identiques aux siens. D'un bleu aussi aussi clair qu'un ciel d'été, ils ont souvent déroutés par la profondeur qui s'en dégage et leur intensité. Son regard est la chose qu'elle apprécie le plus chez elle. Pour continuer sur son visage, elle possède un nez assez fin et une bouche pulpeuse, mais sois-disant trop grande. Son teint est assez pâle mais avec les joues qui rosissent facilement ce qui lui donne alors un «joli minois» comme se plait à lui dire son père.
    Généralement, pour se vêtir elle se contente de simples pantalons jeans ou pas, qu'elle accompagne d'un tee-shirt ou sous-pull en hiver. Elle porte des bottes noires la plupart du temps et ajoute par-dessus tout cela une grande cape de sorcier noire. Ces vêtements sont souvent noirs, ce qu'elle trouve plus discret mais ce qui peut décourager les gens de venir lui parler. A l'index gauche elle possède une bague en argent faite d'arabesques et au cou une simple chaîne avec un pendentif en ambre.

    Caractère :

    Susan est quelqu'un de solitaire, c'est sûrement ce qui ressort le plus chez elle, certes, elle ne rejette pas toute compagnie, mais choisit bien les personnes à qui elle choisit d'adresser la parole et de faire confiance. Il faut dire qu'elle est quelqu'un de méfiant naturellement et doutera toujours des alliances des autres. Elle ne fait vraiment confiance aux gens que très rarement et ceux à qui elle a accordé cette faveur sont peu nombreux, se comptant sur les doigts d'une main. Mais avec des personnes qu'elle apprécie, elle se révèle être quelqu'un de très sympathique et d'enthousiaste aimant rire et partager de bons moments. Elle un humour un peu particulier, voir même un peu bêbête parfois mais qui est plutôt attachant même si il arrive qu'elle soit la seule à le comprendre.
    Elle est du genre à aller de l'avant et à se jeter dans le feu de l'action tête la première. Il faut dire qu'elle aime le danger et prendre des risques et a une légère tendances à tenter le diable. On pourrait appeler cela du courage mais parfois cela semble être davantage de l'inconscience ou de la folie. Mais cela peut être un avantage dans le sens où elle n'hésite pas des heures avant de s'engager dans quelque chose, comme un désavantage du fait qu'elle peut oublier de prendre en compte tous les facteurs et donc prendre des risques inutiles. Elle aime beaucoup les défis et est prête à relever presque n'importe lequel, même ceux qui paraissent hors de sa porté.
    Elle est quelqu'un de très curieux qui aime être au courant de tout. Elle n'hésitera pas à fouiner, à écouter des conversation aux portes pour savoir ce qu'elle ignore. Mais une chose est sûre, si elle apprend ce qu'elle cherche, elle n'ira pas le répéter. Elle sait très bien garder un secret et il n'y a aucun soucis à se faire quand on lui en confie un. Elle est d'ailleurs très réservé sur sa propre personne et ne va pas crier sur les toits qui elle est. Elle préfère rester dans l'ombre et pouvoir se faire oublier pour mieux observer les autres. Cela est d'ailleurs un de ses passe-temps. Elle aime regarder les autres faire, tentant de deviner ce à quoi ils pensent et ce qui leur arrive, pourquoi celui-ci cours, pourquoi celle-ci pleure. Cela l'amuse et en même temps l'occupe. Elle très inventive avec une imagination débordante ce qui à une époque lui a valu quelques ennuis quand elle s'est mis en tête d'inventer ses propres sortilèges à tout juste 13 ans.
    Susan est aussi une personne très loyal envers ses amis et sa famille, elle irait jusqu'à se sacrifier pour éviter que l'un d'eux meurt. Elle est de même très attaché à son «camp» et défend bec et ongle ses idéaux pour pouvoir se construire un avenir malgré les jours sombres d'aujourd'hui. D'ailleurs, elle est très butée bornée et il est difficile de la faire changer d'avis. Si elle est certaine d'une chose, lui faire croire l'inverse est un véritable challenge.
    Elle est quelqu'un d'assez franc qui dit généralement ce qu'elle pense. Mais elle n'a pas tellement de tact pour dire les choses et peut alors blesser de façon plus ou moins volontaire la personne qui lui fait face. Elle peut d'ailleurs tout déballer sur un coup de tête et sous l'énervement. Il faut dire que quand elle s'énerve, elle ne le fait pas à moitié et vide son complètement son sac. Dans ces moments là, il vaut mieux ne pas lui faire une quelconque remarque car elle pourrait aisément trouver des erreurs du passé et vous les jeter à la figure. La seule chose qui n'est pas très crédible quand elle s'énerve, c'est que comme elle ne pleure pas souvent, dès que les nerfs lâchent, même sous la colère, elle se met à pleurer, ce qui parfois la décrédibilise. Mais généralement, les reproches qu'elle dit sont souvent fondés et donc il n'est en aucun cas question de rire quand elle s'en prend à vous. Elle est quelqu'un qui s'énerve assez facilement et qui peu même devenir violente. On la dit un peu brute sur les bords et il lui arrive parfois quand elle perd vraiment le contrôle sur ses nerfs, de frapper la personne à qui elle s'en prend.
    Elle a néanmoins un petit côté romantique de base qui fait qu'elle est très attaché à la Nature et en particulier a des lieux stéréotypes des histoires à l'eau de rose. D'ailleurs, elle aime beaucoup lire et se n'est pas rare de la voir lire ce genre de romans. Elle lit aussi de la poésie qu'elle affectionne particulièrement.



— HISTOIRE —

    Tout débute il y a plus de 30 ans maintenant, quand la jeune Laurana Méannolas rencontra Envard McGrigan. Tous deux avaient été à Poudlard en même temps et avaient rapidement noué des liens d'amitié qui au fil des années devint davantage. Ainsi la Serdaigle s'amouracha avec le renommé Gryffondor et de simple amourette de jeunesse, leur relation devint plus profonde. Ils choisirent de vivre ensemble à la sortit de l'école. Lui devint employé au ministère de la magie dans le domaine des créatures magiques. Elle pensa un temps devenir professeur dans une école magique avant de changer de domaine et devint guérisseuse. Les années passèrent puis en 1975, un heureux évènement se produit dans la famille, la naissance de Susan.
    Cette dernière fut très entourée et chouchoutée durant son enfance, elle était l'unique enfant de la famille et faisait la joie de ses grands-parents et parents. Noyée de peluche et de jouets en tout genre, elle aurait put devenir une enfant pourrie-gâtée, mais cela ne fut pas le cas, au grand soulagement de sa famille qui finit par se rendre compte que son comportement n'était peut-être pas des plus raisonnable. À la maison, il y avait de nombreux animaux pour l'entourer et lui tenir compagnie, 3 chats, la sauvage Telnara, le persan blanc Blizzard et le petit Crazy, deux chiens un setter anglais nommé Cheyenne et un setter gordon du nom de Wizzard (ou Wiz) ainsi qu'une chouette effraie, Cream qui se chargeait du courrier.
    Durant sa jeune enfance, on lui parla souvent d'histoire de sorcier, de magie de dragon, de licorne et autres contes dit pour enfant. Mais depuis petite, on lui avait expliqué que cela existait réellement, et qu'elle était certainement une sorcière (bien que ce mot ne lui plaisant pas, elle préféra employé celui de fée). Et cela se révéla juste le jour où sa grand-mère refusa de lui acheter un ballon de baudruche et qu'une glace sortie de nul part s'écrasa sur le visage étonné de la vieille femme. La nouvelle fit le tour de la famille et le soir même il y eut une fête. Susan avait tout juste 5 ans et était officiellement une sorcière. Elle fit un temps du violon dont elle appris les bases, mais elle se tourna vers quelque chose de totalement différent à 7 ans et pris des cours d'équitation, ce qu'elle a rapidement adoré.
    Elle allait à l'école «moldu» pour apprendre les bases qu'il faut absolument connaître. Elle ne cessait de parler de magie durant les récréations ce qui amusait les adultes et passionnait ses petits camarades. Elle disait être une fée et comme elle était une jolie petite fille, tout le monde se prenait au jeux, un ami devenant un prince et le professeur un horrible dragon, le temps d'une histoire. La petite fée grandit sans grandes encombres si ce n'est la disparition de sa grand-mère qui fit une attaque cardiaque. Cela affecta beaucoup Susan qui n'avait alors que 7 ans. Une mort bête comme elle l'aurait elle-même dit. Elle eut aussi le moment le plus traumatisant de sa vie, lorsqu'elle passa plus d'une après-midi coincée dans un grand placard. Elle jouait à cache-cache et s'était dissimulé dans le grenier, dans une vieille armoire. La poignée, bien rouillée refusa de s'ouvrir quand elle voulu en sortir, et étant dans le grenier, personne ne la trouva pendant un moment, malgré ses cris. Elle avait 8 ans et ne s'en remit jamais vraiment et est encore aujourd'hui très mal à l'aise dans les endroit clos. Plus tard, elle finit par recevoir la fameuse lettre tant attendue. Elle était admise à Poudlard, la célèbre école de magie dont ses parents lui avait tant parlé. Malgré sa joie, elle eut un petit pincement car cela voulait dire qu'elle ne verrait plus son ami Dean qui était sans pouvoir magique et donc ne pourrait pas la suivre.
    Accompagnée de sa mère, elle se rendit un jour sur le Chemin de Traverse pour faire ses achats. C'était la première fois qu'elle entrait dans un lieux vraiment magique en dehors des maisons de sa famille. Ce jour fut gravé dans sa mémoire comme quelque chose d'exceptionnel. Là, elle acheta comme tout le monde toutes ses fournitures et... un nouveau chat rien que pour elle, qui fut baptisé Two Socks en raison de ses deux pattes avant blanches ressortant sur son pelage entièrement noir. Le jour de la rentrée arriva enfin et là encore, ce jour est ancré dans sa mémoire. Elle adora le voyage dans le Poudlard express où elle se fit ses première amies Eléonore et Lucy, deux jeunes premières années comme elle. Malheureusement, elles furent séparées lors de la répartition. Lucy alla chez les Serdaigle, Eléonore attérit chez Poufsouffle et Susan quand à elle rejoignit les Gryffondor, après quelques hésitations avec Serdaigle, mais le choixpeau ne la jugea pas assez studieuse.
    Dès les premières années, elle se forgea un certain caractère. Elle ne se laissait pas marcher sur les pieds et avait une tendance à passer outre les règles, ou du moins de se balader la nuit et d'«oublier» de rendre les devoirs, ou plutôt de ne pas les rendre à l'heure. Cela lui à plusieurs fois valu des retenues, mais elle était néanmoins une bonne élève qui avait de bons résultats. Elle passa les B.U.S.E avec des notes on ne peut plus correctes (Astronomie A, botanique A, DCFM O, histoire de la magie P, métamorphose O, potions P, sortilège et enchantement E, soins aux créatures magiques E et étude des runes A) ce qui lui fit dire que le choixpeau devait pouvoir se tromper des fois. Elle obtient aussi ses A.S.P.I.C avec des félicitations pour la métamorphose, matière dans laquelle elle avait toujours eut des facilités, de plus, aimant cette discipline, elle s'est montré très assidue et travailleuse pour réussir. C'est à partir de la fin de la sixième année qu'elle pensa à devenir animagus. L'idée resta dans un coin de sa tête durant la septième année et revint une fois l'école finit. Elle s'était renseigné auprès de son professeur de métamorphose qui lui expliqua que la chose était très difficile et que peu de gens y parvenaient, mais qu'elle pensait que Susan avait une chance correct d'y arriver. Aussi, parallèlement à un petit boulot dans un magasin de pré-au-lard (elle était très attaché à Poudlard et ses environs), elle entreprit de s'entraîner à la métamorphose animale...
    A 20 ans, elle fut officiellement reconnu comme animagus, ce qui la rendit plutôt fière. Elle fit divers démonstrations à sa famille durant les premiers mois. Ces derniers étaient très content pour elle et d'elle. Mais elle les quitta en cours d'année après avoir décidé de partir en voyage pour des études. Passionnée depuis toute petite par les créatures magiques et en particulier les dragons, elle entreprit un voyage à travers les différentes réserves connues. Elle se rendit donc en Roumanie, dans les Hébrides, au Pays de Galles et en Suède. Mais elle fit aussi des recherches par elle-même, en particulier en Australie, le lieux de vie de l'Opaloeil des antipodes, un dragon qui la fascinait. Durant son séjour en Roumanie elle fit la connaissance de Bill Weasley avec qui elle eut l'occasion de discuter pendant les 3 mois qu'elle passa là-bas. Ce fut de lui qu'elle appris quelques bribes d'informations sur l'Ordre du Phénix. L'idée de rejoindre ce groupe qui luttait contre les Ténébres lui parut intéressante mais elle préféra attendre d'être rentrée chez elle et d'en avoir discuté avec les siens. Elle revint après un an de voyage et d'apprentissage, ainsi que parfois de belles frayeurs, mais heureuse et ravie de ses nouvelles connaissances.
    Malheureusement, à son retour, elle eut la mauvaise surprise de constater la disparition de presque toute sa famille. Ils n'étaient pas morts, ils s'étaient tout simplement volatiliser, sans donner le moindre signe de vie. Seul restait son grand-père qui lui dit n'avoir eut aucunes nouvelles depuis près de 5 mois. Susan fit des recherches et se renseigna à droite et à gauche pour apprendre ce qui leur été arrivé. Elle ne le sut réellement jamais, mais les rares indices menaient tous vers le Seigneur des ténèbres et ses partisans. Lorsqu'elle eut appris cela, elle se souvint de ce que lui avait un certain jeune homme en Roumanie sur un groupe de résistants contre Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom. Elle reprit contact avec lui et n'hésita pas à lui révéler ce qui s'était passé. Elle lui demanda ensuite comment rejoindre le groupe. Quelques temps plus tard, des gens se présentèrent à la maison de son grand-père où elle vivait désormais. Et parmi eux, un certain Albus Dumbledore, qu'elle fut ravie de revoir malgré les circonstances. Ses gens faisaient partis de l'Ordre du phénix. Après une longue discutions, elle dut finalement les convaincre car ils l'acceptèrent dans leurs rang. C'était il y a deux ans maintenant.
    Elle participa en Juin 1998 à la fameuse bataille qui eut lieux sur le pont Tower Bridge à Londres. Elle n'y réchappa que de justesse en fuyant, comme les autres survivants de l'Ordre. Depuis, le vie est bien sombre, mais elle ne perd pas espoir de revoir un jour un monde comme il avait été entre les deux périodes où Vous-savez-qui dominait.
    Depuis, elle a eut quelques missions mais a été depuis peu assigné à la surveillance de Poudlard et vieille de son mieux à la sureté de cette endroit qui avait été pour elle synonyme de joie et de bonheur. Nul endroit n'était sûr, mais pour elle, cette école devait l'être au maximum. C'est ici que l'avenir se jouait, avec les futurs générations de sorciers.


— RP TEST—

    Le soleil rayonnait dans le parc de Poudlard. Le printemps, déjà bien avancé, avait fait bourgeonner des fleurs un peu partout dans l'herbe grasse et tendre, les feuillages vert des arbres bruissaient sous la légère brise et le ciel d'un bleu pur était simplement traversé de temps à autre par quelques cotonneux nuages blancs. Sur le surface miroitante du lac se reflétait par petites étincelles la lumière de l'astre du jour. C'est dans ce cadre qui faisait presque penser à un conte de fées, que Susan se prélassait entre les racines noueuses d'un chêne à seulement quelques mètres du lac. Sur sa droite; le célèbre château de l'école tendait vers le ciel ses tours semblables à des flèches de pierre qui semblaient défier les cieux. Elle se tenait là, assise dans l'herbe, un livre fermé posé négligemment sur ses genoux. Son sac de cours était tombé sur le côté et quelques parchemins en dépassaient. C'était l'après-midi et comme beaucoup d'autres élèves libres à ce moment, elle était sortit prendre l'air vivifiant de l'extérieur. D'où elle se trouvait, elle pouvait tout voir, aussi bien le groupe de première années qui jetait des pierres dans le lac pour savoir si le calamar géant existait, que les Serdaigle révisant sur un des escaliers du château. Elle-même était seule, comme souvent, son cercle d'ami étant assez restreint vu son caractère de solitaire née. À vrai dire, elle n'était pas douée pour se faire des amis et davantage pour se faire des ennemis. Elle en vit justement l'un de ces derniers arriver vers elle. Elle eut un soupir d'exaspération, pourquoi fallait-il qu'il soit ici, pile à ce moment ?! Susan ne cherche pas pour autant à se cacher, il l'avait sûrement déjà vu et cela ne ferait que lui faire davantage plaisir.
    Un garçon d'une quinzaine d'années s'avançait vers elle en compagnie d'une petite dizaine de «garde du corps» comme elle les appelait. Tous arborait fièrement l'emblème vert et argent des Serpentard. Le garçon de tête avait une mine arrogante qui donnait à chaque dois à Susan une furieuse envie de le défigurer. Il avait de longs cheveux noirs et des yeux sombres, le teint pâle et possédait une fine musculature. Il aurait été charmant si cet air de supériorité n'avait pas luit dans son regard et si sur son visage on aurait pu lire autre chose que du mépris. Elle le détestait.

    -Alors la sans-ami, ça va ?? Pas trop seule ?? ricana-t-il

    La bande rit. Susan ignora la provocation faisant comme si ils n'étaient pas là. Elle n'allait pas leur donner satisfaction. Le garçon se campa devant elle, donna un coup de pied dans le sac de la jeune fille et cracha avec mépris :

    -Dis donc l'insociable, t'as perdu ta langue ?? On répond quand on est poli, ou peut-être que t'es parents t'on mal éduqué ...

    Une flamme de défi apparu dans les yeux de Susan. Elle se leva et fixa le garçon d'un air mauvais :

    -Dégage MacLoyd !

    -Mais bien sûr Grigan, j'suis tellement terrifié par toi que je vais fuir au courant. Tu rêves ma pauvre !!

    -Je t'aurais prévenu, marmonna-t-elle.

    Sortant sa baguette magique qu'elle tenait dans sa main depuis qu'il était arrivé, elle lança le premier sort qui lui vint à l'esprit. Son adversaire n'eut pas le temps de réagir et tomba sur le sol. Il se redressa en écartant ses cheveux qui barraient son visage et tout le monde pu alors voir ce qui lui était arrivé. Sa peau était recouvert de pustules verdâtres qui gonflaient à vue d'œil. Elle avait toujours été doué en métamorphose et sortilèges, la colère n'avait fait qu'augmenter la puissance et donc le résultat du sort.
    Susan eut un rire moqueur en voyant son ennemi se remettre péniblement debout, encadrer de sa troupe.

    -Tu vas le payer Grigan ! Occupez-vous d'elle !!

    Avec un nouveau rire charger de mépris, elle pointa tour à tour les autres Serpentard.

    -Allez-y, approchez seulement. Vous finirez comme votre crapaud de chef...

    Ils eurent une hésitation, se demandant qui serait attaqué le premier. Cela laissa à Susan un peu de répit pour réfléchir à ce qu'elle allait faire si ils se jetaient tous ensemble dans la bataille. Toute aussi douée qu'elle était, face à dix trolls armés de baguettes, elle risquait de finir à l'infirmerie rapidement.
    La troupe avait finit de réfléchir, ils n'étaient pas doués pour ça après tout. Ils étaient en train de passer à l'action quand une voix masculine retentit sur la gauche :

    -Qu'es-ce qui se passe ici ?? Ranger moi ces baguette de suite. MacLoyd, encore toi !! Mais... c'est quoi sur ton visage ??

    Il s'agissait d'une jeune homme, à peine plus âgé que tous les autres. Grand, le teint légèrement halé et les cheveux châtains clairs faisant ressortir ces yeux verts. Sur sa robe brillait l'insigne de préfet de la maison Gryffondor. Il s'appelait Félix Thompson .

    -Demande à Grigan ! cracha MacLoyd, c'est sa faute !!

    -Susan ?

    -Oui Félix ? répliqua la jeune fille avec un air innocent

    -Explique-moi ce qui s'est passé.

    -Mais rien du tout voyons...

    -Ne joue pas à ça avec moi s'il te plait, la coupa-t-il

    -Oh mais je ne joue pas. Tu n'as juste pas à te mêler de ce qui ne te regarde pas !! s'énerva Susan

    -Je suis préfet et ...

    -Et alors ?? Cela change quoi si ce n'est ton ego encore plus démesuré ?? Toujours à te mêler de tout, tu peux pas laisser les gens tranquilles non ?? Faut toujours que tu saches tout, que tu t'occupes de tout, t'as que ça à faire?? Les préfets n'ont pas d'autres choses à te faire faire, tu n'as donc pas d'autres utilités ??

    -Susan je vais ...

    -Va-s'y, dit-moi, tu vas quoi ?? le coupa-t-elle, me faire envoyer en retenue, aller tout rapporter à Rusard ou à un prof ?? T'en serais incapable, je te connais, tu ne le ferrais jamais !! Alors ne fait pas des menaces que tu ne tiendras pas s'il te plait !! Et ne t'avise plus jamais de vouloir me faire la morale !!

    Rouge de colère, Susan ramassa en vitesse ses affaires restées sur le sol, et sans laisser le temps de réagir à qui que se soit, elle partit comme une furie en direction de l'intérieur du château. Sur son passage les élèves se retournaient et la dévisageaient, intrigués par sa fureur. Elle ne leur prêta pas la moindre attention et arriva dans les couloirs en tout juste une minute, pour retourner en cours
    Resté sur place, Félix la regardait partir, l'air plus déçu que énervé. Il fut tirer de ses pensées par le ton moqueur de MacLoyd.

    -Dommage pour toi Thompson , j'ai bien l'impression qu'elle ne t'apprécie pas. En tout cas, elle n'a pas dit que des bêtises pour une fois.

    Et après un rire des plus ironique, il partit sans demander son reste et s'éloigna en compagnie de sa «bande»


— ET VOICI MA VIE —

    [url=lien de votre rp]Titre de votre RP[/url] : résumé de votre RP
    [url=lien de votre rp]Titre de votre RP[/url] : résumé de votre RP
    [url=lien de votre rp]Titre de votre RP[/url] : résumé de votre RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Susan McGrigan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter RPG :: LE CARRÉ D'OR | CREDIT & PARTENAIRES :: 
—————— ARCHIVES ——————
 :: ► ARCHIVE DU REGISTRE
-